Chez miss pipelette

Les recettes qui me plaisent
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Orties

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 02/03/2017

MessageSujet: Orties   Dim 2 Juil - 17:44

Orties


Les orties se trouvent trés facilement. Leur cueillette est tolérée, ce qui n'empêche pas la courtoisie à l'égard du propriétaire des lieux.

Mais dés que l'on parle de cueillette sauve, il y a sécurité alimentaire : le choix du lieu de cueillette est un point sensible (pollution, passage d'animaux...).

Les risques sanitaires

- Pollutions animales :
Les végétaux prés du sol peuvent avoir été en contact avec les excréments d'animaux potentielement porteurs de maladies parasitaires, comme la toxoplasmmose (chats), l'échinococcose (campagnols, renards, chiens), la grande douve du foie (parasite présent dans les pariries inondées une prtie de l'année et pâturée). Seule la cuisson des végétaux peu protéger efficacement contre ces parasites.

- Pollutions humaines :
Les bords de route sont pollués par les gaz d'échappement et les résidus de pneus. Ou peuvent également contenir des traces de desherbant chimique.

Orties comestibles

- La grande ortie :
Nom botanique : Urtica dioIca (ortie commune)
Signes distinctifs : Plante de plus de 50cm de haut (dépasse souvent 1M). Grandes feuilles qui se terminent en pointe. Les grappes de fleurs sont plus longues que les pétioles des feuilles. Plante vivant en colonies (grâce aux rhizomes rampants).

- La petite ortie :
Nom botanique : Urtica urens (Ortie brûlante ou annuelle)
Jusqu'à 70cm de hauteur, feuilles plus petite que la grande ortie, les grappes de fleurs sont plus courtes que les pétioles des feuilles, racines pivotante. Elle peut vivre isolée.

Quelle partie de la plante cueillir ?

LA partie la plus agréable en bouche sont les jeunes feuilles au sommet de la plante, couleur vert tendre (les graines, tiges et feuilles inférieurs sont comestibles, mais plus fibreuses).

Pour une cueillette confortable

Chaussettes, chaussures fermées, pantalon, manches longues et gants de jardiniers.
Pour les cueillettes à l'improvise, garder dans le coffre un sachet, une paire de ciseaux et un gant de jardin (pour la main qui ne tiens pas les ciseaux).

Le bon moment

On peu les cueillir presque toute l'année, mais les meilleures saisons sont le printemps et l'automne.
En été, la grande ortie se transforme souvent en haute tiges fibreuse portant de petites feuilles désséchées et des grappes de graines sans intérêt culinaire.
Un hiver un peu trop rigoureux peu faire disparaître presque complètement la pante.

Préparer les feuilles d'ortie et les sécher

Etaler les orties sur un torchon posé sur une table ou un plan de travail. Si c’est possible on peut l’étaler dehors mais pas en plein soleil.
Ça permet aux petites bêtes embarquées avec les feuilles de s’échapper.
Ensuite on fait un tri pour éliminer d’éventuelles herbes non identifiées à de l’ortie, des feuilles abimées ou tachées. Si on a ramassé des tiges un peu dure on garde les feuilles et on élimine les tiges.
Le mieux est de l’utiliser tout de suite, fraîche, sinon, 24h après la récolte, l’ortie n’est plus urticante (normalement).
Rincer à l’eau froide seulement au moment de l’utilisation.

N’ayez pas peur du côté piquant de l’ortie. Elle perd son piquant dès qu’elle est blanchie quelques minutes dans l’eau ou au séchage si vous en ramassez pour des infusions, et même quand vous la mixez crue.

Pour la plupart des recettes la première étape sera de blanchir l’ortie en la jetant dans une grande quantité d’eau bouillante. On laisse à ébullition jusqu’à ce que l’ortie s’effondre, c’est à dire que les feuilles ramollissent. Ça prend quelques minutes. Ensuite on égoutte les feuilles.

On peut aussi choisir de couper les feuilles et de les mettre directement à la poêle avec de l’huile, seule ou avec d’autres légumes, de l’ail ou de l’oignon. Griller ou cuire à l’étuvée. Ça peut servir de base à une quiche par exemple (épinard-comté, épinard-lardons).

On peut en fait utiliser l’ortie comme l’épinard, en légume d’accompagnement autour d’une viande ou avec des pâtes ou du riz.

On peut préparer un jus d’ortie si on a un extracteur de jus ou un mixeur. Ça conserve alors toutes les vitamines de l’ortie. Utiliser les feuilles fraîches et extraire le jus ou mixer avec un peu d’eau et filtrer. On peut préparer un mélange avec d’autres légumes ou fruits. À vous d’inventer.

Voilà les 3 bases de préparation de vos orties que vous pourrez ensuite cuisiner au rythme de votre imagination et de votre goût.
Il existe de nombreuses recettes. Je vous prépare un autre article avec des recettes à base d’orties.

Dans tous les cas, si, emporté par votre élan vous ramassez beaucoup d’orties en une seule fois, vous pouvez congeler l’ortie blanchie ou en jus en portions et les utiliser plus tard pour différentes préparations.
La congélation conserve les vitamines et les nutriments si on respecte les durées de conservation.

L’idéal étant de terminer vos recettes et de congeler ensuite. C’est tellement plus pratique de sortir un plat tout prêt du congélateur que de sortir un ingrédient qu’on doit laisser décongeler et le retravailler ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chezmisspipelette.forumactif.com
 
Orties
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tarte aux Orties
» LUNE DE MIEL AUX ORTIES
» Quiche aux orties sauvages
» J'irai jeter des orties sur vos tombes (Texte collectif stage Montbron 2011) -En cours
» Proxi de fleurs d'orties...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez miss pipelette :: Autre :: Divers-
Sauter vers: